Alexandre Oukidja, ancien Hurlu et pilier de Ligue 1 : “C’est à Mouscron que j’ai pu lancer ma carrière”

Nous publions l’intégrale de l’interview du Gardien international Algérien du FC Metz,Alexandre Oukidja,qu’il a accordé au journal Belge WALFOOT .

Alexandre Oukidja, ancien Hurlu et pilier de Ligue 1 : "C'est à Mouscron que j'ai pu lancer ma carrière"
Photo: © photonews https://61486ee987b6661d62849aada2779f52.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Alexandre Oukidja, portier titulaire du FC Metz, entame une nouvelle saison de Ligue 1 ce week-end. Avant de devenir une valeur sûre à Strasbourg, puis en Lorraine, il a dû passer par l’Excel Mouscron. Entretien avec l’international algérien.

Alexandre Oukidja (32 ans) débute ce week-end la saison de Ligue 1 par un match spécial pour lui : formé au LOSC, il sera prêté à l’Excel Mouscron lors du premier partenariat entre les deux clubs, en 2012, et lancera sa carrière en Belgique avant de percer en France, avec Strasbourg puis, depuis 2018, le FC Metz, avec lequel il affronte donc Lille ce dimanche. Walfoot a pu s’entretenir avec le portier messin. 

Bonjour Alexandre. Si aujourd’hui, tu figures parmi les piliers de Ligue 1 au poste de gardien de but, tout a en quelque sorte commencé en Belgique pour toi … 

J’ai été formé à Lille mais c’est en effet véritablement à Mouscron que j’ai pu lancer ma carrière en tant que professionnel. J’ai vécu des années difficiles et j’ai dû descendre d’un échelon pour remonter. On va dire que ça a payé, car après le National, j’ai pu goûter à la Ligue 2 et maintenant la Ligue 1. 

Tu n’a jamais lâché à l’époque, alors que beaucoup se seraient dits que c’était peut-être trop tard pour le plus haut niveau. 

Je suis arrivé au LOSC à l’âge de 17 ans et à l’époque, certains me présidaient la succession de Tony Silva et Ludovic Butelle quand j’avais 22 ans. Malheureusement, j’ai dû repartir de zéro après une blessure, faire mes preuves. Il a fallu faire beaucoup de sacrifices pour revenir du National et finalement percer en Ligue 1, car je devais performer à chaque étape : National, D2 belge avec Mouscron, puis Ligue 2. Il a aussi fallu faire des choix. J’ai découvert la Ligue 1 avec Strasbourg, à 27 ans, puis j’ai à nouveau perdu ma place et dû redescendre avec Metz … Ce n’était pas facile. 

oukidja

Quels souvenirs as-tu de ce passage à Mouscron ? 

Mon meilleur souvenir, c’est bien sûr la montée en D1A, puis découvrir la Jupiler Pro League et permettre à cette équipe de Mouscron de revenir à cet échelon après des problèmes financiers et des galères. Le championnat belge m’a beaucoup marqué, en bien. Les duels sont costauds là-bas. C’est un peu comparable au football anglais. 

Tu suis encore Mouscron ? 

Un peu. Ils étaient en D1A depuis mon départ et là, ils sont redescendus en Proximus League … Je leur souhaite tout le meilleur footballistiquement, qu’ils puissent remonter au plus vite au plus haut niveau. Là, ils ont vraiment excellent trio avec les frères Mpenza et Enzo Scifo ! Les Mpenza étaient de très bons joueurs qui peuvent amener leur expérience, il faut leur faire confiance, Mouscron les a choisis parce qu’ils ont les qualités pour faire honneur au blason mouscronnois. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.