Algérie : La revanche de Bachir Belloumi

Bachir Belloumi, tout juste 21 ans et fils de l’ancien Ballon d’Or africain Lakhdar Belloumi, réalise un début de saison époustouflant dans le sud du Portugal. Il vient d’être appelé en sélection algérienne par Djamel Belmadi, il compte 8 matchs en Liga Portugal pour deux buts et deux passes décisives. Sa place, il a décidé de la prendre. Alors qu’il n’a disputé qu’une petite trentaine de minutes en seconde division portugaise la saison passée, Bachir Belloumi fait déjà partie des hommes forts de l’équipe première du SC Farense, fraîchement promue dans l’élite.

Son Arrivée au Portugal

Arrivé en février 2022 au FC Farense alors en ligue deux et chez les U23. Sans tambours, ni trompettes, le jeune Bachir formé dans le club de sa ville, le GCMascara, club ou son papa, le légendaire Lakhdar a marqué par des lettres d’or. Parti continuer sa carrière au sein du Mouloudia d’Oran, plus grand club de l’ouest algérien, l’aventure ne dura qu’une saison avant de retourner chez lui à Mascara, un an après, il est venu en France tenter sa chance sur conseils de quelques agents, l’aventure française tourna au fiasco. Il a été mis à l’essai par le club du Paris FC avec sa réserve, le staff du club parisien l’ont recalé pour insuffisances techniques et pas au point physiquement, ce qui marqua énormément le mental du jeune Bachir. Sans se décourager et avec le soutien de son père et sur les conseils d’un agent, il atterrit au Portugal au FC Farense qui le fait signer dans la foulée avec les U23.

Progression XXL dans le championnat Portugais des U23

Auteur d’une excellente avec les jeunes, il est promu une seule fois avec l’équipe première en ligue deux, qui lui a suffi de mettre tout le monde d’accord. Le club du sud du Portugal termine en tête du championnat et accède en Liga Portugal.

Une place de titulaire méritée

le natif de Mascara s’est fait une place de titulaire et malgré qu’’il n’avait pas été choisi pour débuter la rencontre qui opposait son équipe à celle de Casa Pia à l’occasion de la première journée de Liga Betclic, le jeune ailier algérien a ensuite bénéficié de la confiance de son entraîneur pour le déplacement à Porto. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le fils du célèbre Lakhdar Belloumi n’a pas déçu. Titularisé sur l’aile droite de l’attaque portugaise, le natif de Mascara a notamment été le passeur décisif du premier but de Farense dans cette nouvelle édition de la Liga Betclic. Il était donc tout naturel de voir l’Algérien enchaîner avec une deuxième titularisation de rang, six petits jours plus tard, à domicile contre Chaves. Et là encore, le joueur de 21 ans s’est démarqué. D’abord passeur sur l’ouverture du score de son équipe, Bachir Belloumi est ensuite parvenu à aggraver le score avec son pied gauche, contribuant ainsi au large succès des siens (5-0).

Dès la troisième journée de Liga Betclic, la machine semble donc être lancée pour le jeune gaucher. Déjà décisif à trois reprises en ce début de saison, le jeune algérien devrait rapidement avoir de nouvelles occasions de s’exprimer sous les couleurs du club promu.Et s’il est doucement en train de se faire un nom au Portugal, celui de Belloumi est déjà bien connu des passionnés de football. Quelques dizaines d’années avant Bachir, c’est le très célèbre Lakhdar qui brillait sur les terrains du monde entier.

Digne héritier d’une légende du football africain

Durant ses plus belles années, Lakhdar Belloumi a notamment disputé deux Coupes du Monde (1982 et 1986) dans les rangs de l’équipe nationale algérienne, qu’il a représenté à 100 reprises au cours de son immense carrière. L’ancien meneur de jeu, désormais âgé de 64 ans, a également été élu meilleur joueur du championnat algérien à cinq reprises, ce qui lui avait d’ailleurs valu le prestigieux titre de Ballon d’Or africain en 1981.

De par son nom, Bachir Belloumi aura inévitablement une pression particulière à supporter au cours des prochaines années. Dans le sud du Portugal, où il semble disposer des meilleures conditions pour progresser.Toutes ces performances du jeune Bachir n’ont pas échappé à l’œil du sélectionneur Algérien Djamel Belmadi . Il vient de le convoquer pour les deux matchs amicaux des Fennecs le 12 octobre face au Cap vert et le 16 contre l’Égypte, une occasion inespérée pour le jeune Bachir de prendre sa revanche sur toutes les personnes qui n’ont pas cru en lui. Les dirigeants du PFC doivent s’en mordre les doigts. le joueur de 21 ans aura tout le temps d’écrire sa propre légende.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: