Algérie : Youcef Atal, l’enfant d’Amechras pris dans un tourbillon médiatique

Amechras OU Mechtras est un village prospère de Kabylie dans le nord de l’Algérie, situé au versant nord des montagnes du Djurdjura. C’est une commune relevant de la wilaya de Tizi-Ouzou. Elle est limitée par les villages de : Maâtkas, Ighil Imoula, At Bouaddou, At Boughardane, At Mendes et Boghni.  

L’agriculture est l’activité principale de la commune. Les terres agricoles sont irriguées, permettant des récoltes abondantes de fruits et légumes. Mechtras est connue pour sa production fruitière en général (agrumes de toutes sortes, prunes, figues, noix). De plus, Mechtras est une des rares régions d’Algérie (avec Miliana, Tlemcen, Blida et Médéa) où le Kaki est cultivé. Enfin, les oliviers couvrent une bonne partie de la région. Ils sont essentiellement destinés à la production d’huile.

Mechtras est une commune très riche en eau de source. Elle compte plusieurs points d’eau permanents et certains habitants disposent de puits privés. C’est dans cet environnement privilégié qu’a grandit Youcef Atal, l’international Algérien (32 sélections) dans une famille de classe moyenne viscéralement attaché aux valeurs kabyles.

Youcef Atal est formé par différents clubs algériens. Son premier club fut le CRB qui le repéra après l’avoir vu jouer dans son équipe de quartier à Sidi M’Hamed (Alger) et dans lequel il jouera deux saisons. Plus tard, il porte également le maillot de la JS Kabylie durant six saisons, avant de rejoindre le Paradou AC pour deux saisons. Ce dernier, le cède au club belge de Courtrai. Il le rejoint à l’âge de 18 ans. À l’origine, Atal n’est pas un latéral mais plutôt un ailier, c’est ce changement qui lui permet de passer un cap en multipliant les performances pendant ses années de Paradou, qui contribue notamment à une promotion historique de son club en première division.

C’est pendant le mercato estival 2017 que Youcef Atal quitte l’Algérie et rejoint en prêt le KV Courtrai en Belgique, avec une option d’achat. Sa première saison est synonyme de blessures à répétition, et il ne joue que dix matchs dont six en tant que titulaire. Le club belge décide de lever l’option d’achat de l’international algérien pour le revendre directement en France à l’OGC Nice.

Le 17 juillet 2018, il rejoint l’OGC Nice2 pour un montant avoisinant les 3 millions d’euros. Auteur d’une excellente première saison sous le maillot niçois, il inscrit un triplé le 28 avril 2019, face à Guingamp3.

Lors du derby opposant Nice à l’AS Monaco, il est flashé à 36,6 km/h lors d’un sprint. Cette statistique fait de lui alors le joueur le plus rapide de la Ligue 1 cette saison. Alors que Youcef monte en puissance, il se blesse de nombreuses fois.

l joue son premier match en équipe d’Algérie le 6 juin 2017, contre la Guinée (victoire 2-1). Le 18 novembre 2018, lors d’un match de qualification pour la CAN 2019 face au Togo, il inscrit son 1er but en sélection (victoire 1-4)4.

En 2019, il est retenu par le sélectionneur Djamel Belmadi afin de participer à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations organisée en Égypte. Lors de cette compétition, il joue quatre matchs4. Il se blesse contre la Côte d’Ivoire en quart de finale et est forfait pour le reste de la compétition. Le 19 juillet 2019, il remporte la coupe d’Afrique des nations avec la sélection algérienne.

Samedi dernier, l’international algérien de 27 ans (32 sélections, 2 buts) avait partagé sur son compte Instagram une vidéo d’un prédicateur palestinien, le cheikh Mahmoud al-Hasanat, demandant à Dieu d’envoyer « un jour noir sur les juifs » et « d’accompagner la main » des habitants de Gaza « s’ils jettent la pierre »,. Quelques heures plus tard, Atal s’était excusé publiquement.

Suspendu par l’OGC Nice

Dès son retour de la sélection nationale d’Algérie, où il était depuis le 9 octobre, les dirigeants de l’OGC Nice ont convoqué et échangé avec Youcef Atal.

L’OGC Nice entend que le joueur a reconnu son erreur en retirant rapidement le partage de la publication et a présenté ses excuses écrites et publiques. Néanmoins, compte tenu de la nature de la publication partagée et de sa gravité, le club a pris la décision de prendre immédiatement des premières sanctions disciplinaires à l’encontre du joueur, préalables à celles qui pourraient être décidées par les instances sportives et judiciaires.

Communiqué de l’OGC Nice

À ce titre, le club a décidé de suspendre Youcef Atal jusqu’à nouvel ordre.

Nous tenons à souligner que la réputation et l’unité de l’OGC Nice résultent du comportement de l’ensemble de ses salariés qui doit être en accord avec les valeurs défendues par l’institution. Comme lors de son message de vendredi dernier, où l’OGC Nice rappelait son engagement ferme pour que la paix prévale sur toute autre considération.

Christian Estrosi ravi par la suspension de Youcef Atal

«Nice n’est pas épargnée par la recrudescence nationale des actes antisémites. Des personnalités dans le monde sportif se sont également signalées. Je me réjouis de voir que l’OGC Nice l’a suspendu (Youcef Atal). Il sera jugé pour apologie du terrorisme. Il est présumé innocent, mais une enquête préliminaire est ouverte sur signalement du préfet et du maire de Nice, voilà ce qu’il en est.»

Le coach Niçois lance un appel à la paix

Youcef Atal est pris dans un énorme tourbillon médiatique. Et pour la première fois, l’entraîneur des Aiglons, Francesco Farioli, est sorti du silence en conférence de presse pour évoquer ce sujet brûlant.

«Concernant la suspension de Youcef Atal, je pense que le communiqué du club a été très clair. Si je peux ajouter une chose, en tant qu’être humain et en tant que père de famille, c’est que ce à quoi on assiste en ce moment est une véritable catastrophe humanitaire, en dehors des drapeaux et religions. Nous, en tant que sportifs, nous bénéficions d’une tribune et nous avons le devoir d’envoyer un message de paix, un message fort pour espérer que cette catastrophe humanitaire puisse prendre fin au plus vite et que les enfants puissent retrouver leurs parents, dans cette région du monde comme partout. Qu’on retrouve un peu de calme. (…) Youcef est un garçon que nous aimons tous, un joueur important et à qui on tient. Mais je le répète, en tant que sportifs, nous avons des droits mais aussi des devoirs. Le communiqué du club a été très clair. Il y a une suspension et une enquête en cours, tout cela va au-delà de l’aspect sportif», a-t-il confié, dans des propos relayés par RMC Sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: