CAN 2023 : Algérie – Burkina Faso (2-2), Bounedjah garde les Fennecs dans la surface

Tenue en échec lors de son premier match de cette CAN 2023 face à l’Angola (1-1), l’Algérie de Baghdad Bounadjah a fait match nul (2-2) face au Burkina Faso, samedi. Elle jouera sa qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, mardi, contre la Mauritanie.

.

L’Algérie peut dire un grand Merci à Baghdad Bounedjah. Déjà buteur lors du premier match des Fennecs dans cette Coupe d’Afrique des nations, l’attaquant algérien a arraché le nul dans les dernières secondes de la rencontre, samedi 20 décembre, face au Burkina Faso (2-2) au stade de Bouaké (Côte d’Ivoire). Déjà auteur du but égalisateur après le celui marqué par les Étalons burkinabés dans ce match, il a sauvé une équipe d’Algérie qui peine à assumer son statut de favorite dans cette CAN. Comme face à l’Angola (1-1), les joueurs de Djamel Belmadi ont pourtant bien débuté la rencontre et se sont procuré une grosse occasion, par Bounedjah, qui a vu sa frappe filer à côté des buts burkinabés (26ᵉ). En face, les Etalons du sélectionneur français Hubert Velud ne proposaient pas grand-chose. Ce sont pourtant eux qui ont marqué les premiers, juste avant la pause et contre le cours du jeu, sur une superbe tête de Mohamed Konaté (45ᵉ+3). Menés, les Algériens sont rapidement revenus au score, grâce à Bounedjah, donc.

Bounedjah, le Fennec des Surfaces

L’attaquant a inscrit un but de fennec des surfaces, à la suite d’un coup franc offensif (51ᵉ). Proche de donner l’avantage aux siens dans la foulée (53ᵉ), il a davantage brillé que Riyad Mahrez, le capitaine algérien, encore une fois passé totalement à côté de son match. La défense algérienne a aussi subi les événements. Les Burkinabés n’ont pas eu beaucoup d’occasions mais ont été réalistes… tout en profitant de l’erreur de Rayan Aït-Nouri, auteur d’une faute dans la surface sur Issa Kaboré (69ᵉ). Déjà contre l’Angola, l’Algérie avait encaissé un but sur penalty. Une fois de plus, Anthony Mandrea n’a pas su faire de miracle et Bertrand Traoré a redonné un but d’avance aux Etalons (71ᵉ).

C’était donc avant cette fin de match folle et ces neuf minutes de temps additionnel, qui ont profité à l’Algérie de Bounedjah. Avec ce nul, les Fennecs comptent deux points en deux matchs et devront gagner contre la Mauritanie, mardi, pour être certains se qualifier pour les huitièmes de finale. Le Burkina Faso, leader du groupe D avec quatre points, n’en est de son côté pas loin, malgré la déception du nul concédé dans les dernières secondes ce samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: