CAN 2021 : Circulaire 17/49 de la FIFA, l’Afrique se révolte

La LFP ,à l’instar d’autres clubs européens, a annoncé que les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ne libéreront pas leurs joueurs africains lors des matchs internationaux de la fin du mois de mars en raison de la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde.

En l’absence d’exonération de septaine pour les joueurs étrangers internationaux mis à disposition de leur équipe nationale et eu égard aux délais de réponse imposés par la réglementation internationale, la majorité des clubs européens ont , en effet, décidé d’appliquer la circulaire 17/49 FIFA du 5 février 2021 tenant compte des nombreuses restrictions de déplacement dans le monde pour empêcher les joueurs des sélections africaines évoluant dans les championnats européens de participer aux rencontres des éliminatoires de la CAN2021 durant la prochaine date FIFA de la fin du mois de Mars .

La réaction des sélections africaines s’organisent ,le Maroc via son séléctionneur Vahid Hallilodzic qui a tenu une conférence de presse dans laquelle il lance un appel et encourage ses homologues et tous les joueurs africains à répondre à l’appel de leur pays et à ne pas tenir compte de la position de leur club, qui sont nombreux à les bloquer pour les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021

Le Franco-bosnien ne cache pas sa colère et s’interroge «Cette circulaire autorise les clubs à empêcher de venir en sélection les joueurs… seulement les joueurs africains. Je suis assez dubitatif sur cette circulaire, pourquoi fait-on une différence entre les footballeurs africains et les footballeurs européens ?»

L’actuel entraineur des lions de l’Atlas remet une couche et incite les internationaux africains a répondre a l’appel de leurs pays ,pour lui , la circulaire de la FIFA n’a aucune portée contraignante ! «Cette circulaire dit qu’elle autorise, ce n’est pas un acte juridiquement définitif. Elle ‘autorise’ les clubs, mais personne, ni la FIFA ni un club ne peut empêcher un joueur de rejoindre son propre pays. Il ne peut pas y avoir de sanction (de la part des clubs pour les joueurs, ndlr). C’est injuste et immoral. (…) J’en ai parlé avec mon président (Fouzi Lekjaa, ndlr), qui est membre du Conseil de la FIFA depuis quelques jours et d’ailleurs, s’il l’avait été plus tôt, je ne suis pas sûr que les choses se seraient passées comme ça»

La Confédération africaine de football (CAF) a proposé à la Fédération française de football (FFF) de reporter une journée de championnat pour permettre aux internationaux d’observer la période de quarantaine exigée par le protocole sanitaire, ou les exempter carrément de la quarantaine; un test PCR négatif suffisant pour leur réintégration dans leurs clubs respectifs.

La révolte de l’Afrique est en marche? du pain sur la planche attend la CAF et son président fraichement élu le sud africain Patrice Motsepe qui devrait taper du poing pour faire entendre la voix du continent africain acteur majeur du football mondial

Dans une déclaration accordée jeudi soir à la télévision nationale Algérienne , Djamel Belmadi, a regretté la décision prise par la Ligue française de football professionnel de retenir les joueurs internationaux africains de rejoindre leurs sélections hors de l’Union européenne, privant ainsi la sélection algérienne des services de plusieurs éléments lors des deux derniers matchs des qualifications de la CAN-2021
«C’est un véritable casse-tête. C’est le cas de toutes les sélections africaines, notamment celles majoritairement composées de joueurs évoluant en championnat de France. J’essaye de voir les choses du bon côté. Dans ce genre de situation, il faut toujours trouver des solutions. Dans ces circonstances, qui a priori paraissent négatives et compliquées, il est toujours important de voir quelles solutions adopter», a indiqué Belmadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.