Football Féminin: Les dix favorites au Soulier d’or

FIFA+ vous présente les dix favorites au Soulier d’or de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023.

FIFA+ vous présente les dix favorites au Soulier d’or de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023.

FIFA

Les favorites des bookmakers

Alex Morgan (5/1) Sophia Smith (7/1) Rachel Daly (14/1) Sam Kerr (14/1) Alex Popp (14/1) Esther González (16/1) Jenni Hermoso (16/1) Alba Redondo (18/1) Kadidiatou Diani (20/1) Alessia Russo (20/1) * Sur la base des meilleures cotes au moment de la rédaction de cet article.


Alex Morgan

États-Unis N°13 207 sélections | 121 buts 34 ans Adversaires en phase de groupes : Viêt-Nam, Pays-Bas, Portugal Sans surprise, la Californienne est en tête pour gagner cette récompense. Morgan est une machine de guerre dans l’histoire du football et à 34 ans, elle ne semble pas prête à s’arrêter là. Avec 15 buts marqués en 17 matches, elle s’inscrit comme la meilleure buteuse de la dernière saison de NWSL américaine. Vlatko Andonovski va-t-il gérer les minutes de jeu de son attaquante comme l’avait fait sa prédécesseuse Jill Ellis en France ? Possiblement, mais Morgan devrait faire partie du onze de départ contre le Viêt-Nam. Souvenez-vous de sa prestation contre un autre adversaire asiatique, outsider lui aussi, lors de l’entrée en matière des États-Unis en 2019…


Sophia Smith

États-Unis N°11 30 sélections | 12 buts 22 ans Adversaires en phase de groupes : Viêt-Nam, Pays-Bas, Portugal La joueuse originaire du Colorado a inscrit 11 buts en 17 matches pour les États-Unis, et 18 en 25 pour les Portland Thorns en 2022. Ses espoirs de remporter le Soulier d’or pourraient cependant être freinés par Andonovski qui, étant donné les capacités de créatrice de Smith, la fera probablement jouer à un poste plus excentré et plus bas. Même si c’est le cas, la joueuse de 22 ans pourrait tirer parti de sa vitesse de course, de ses dribbles et de sa capacité à conclure.


Rachel Daly

Angleterre N°9 69 sélections | 13 buts 31 ans Adversaires en phase de groupes : Haïti, Danemark, RP Chine Comment se fait-il que celle qui a évolué au poste d’arrière gauche à l’EURO féminin de l’UEFA 2022 avec les Lionesses soit l’Européenne ayant le plus de chances de remporter le Soulier d’or ? La réponse : Daly, attaquante en club, a marqué 30 buts en 30 rencontres pour Aston Villa. Ce record de buts en une saison de WSL anglaise, elle le partage avec Vivianne Miedema, ce qui la place selon les bookmakers devant Alessia Russo pour mener l’attaque de l’Angleterre.


Sam Kerr

Australie N°20 120 sélections | 63 buts 29 ans Adversaires en phase de groupes : République d’Irlande, Nigeria, Canada La pépite australienne va sans doute devoir batailler plus dur que les autres pour mener la course au Soulier d’or au vu des adversaires coriaces qu’elle va affronter en phase de groupes. Comme l’histoire l’a révélé et réitéré, cependant, Kerr a les moyens de retourner la situation face à n’importe quel adversaire. L’Australienne de 29 ans est la seule à avoir fini meilleure buteuse dans trois championnats différents sur autant de continents. Elle a gagné au total sept Souliers d’or nationaux et marqué 55 buts lors de ses 72 dernières rencontres internationales. Avec la passion de toute une nation derrière elle, ne pas prendre en compte Kerr dans la course au Soulier d’or serait assez risqué.


Alex Popp

Allemagne N°11 128 sélections | 62 buts 32 ans Adversaires en phase de groupes : Maroc, Colombie, République de Corée Elle fait partie des attaquantes les plus complètes de tous les temps. Cette gardienne de zoo a encore gagné en efficacité les 12 derniers mois, avec six buts inscrits en cinq matches : quatre de la tête, un de volée et un dégagement contré, pour offrir à l’Allemagne une place en finale de l’UEFA féminin. En mai dernier, elle a également fini meilleure buteuse de la Bundesliga pour la première fois de sa carrière.


Esther González

Espagne N°9 37 sélections | 25 buts 30 ans Adversaires en phase de groupes : Costa Rica, Zambie, Japon Elle marque allégrement avec le Real Madrid. Grâce aux déesses de la passe que sont Aitana Bonmatí, Alexia Putellas et Salma Paralluelo, González devrait une nouvelle fois inscrire son nom au tableau d’affichage plus d’une fois pour l’Espagne. La concurrence est féroce pour le poste d’avant-centre de la Roja, mais la joueuse originaire de Huesca peut espérer avoir une longueur d’avance.


Jenni Hermoso

Espagne N°10 98 sélections | 48 buts 33 ans Adversaires en phase de groupes : Costa Rica, Zambie, Japon L’idole de Pachuca a toujours trouvé le chemin des filets au cours d’une carrière aussi exceptionnelle que pérenne, gagnant cinq Pichichi et marquant en moyenne plus d’un but par match en championnat lors de son dernier passage à Barcelone. Ses prétentions sur le Soulier d’or dépendront du temps de jeu dont elle disposera et du poste qu’elle occupera en Australie et en Nouvelle-Zélande. Vilda pourrait en effet décider d’utiliser Hermoso comme milieu de terrain offensive et fausse numéro neuf.


Alba Redondo

Espagne N°17 28 sélections | 11 buts 26 ans Adversaires en phase de groupes : Costa Rica, Zambie, Japon Venant tout juste de marquer 27 fois en 30 matches pour empêcher que le trophée récompensant la meilleure buteuse du championnat d’Espagne ne revienne à une joueuse de Barcelone pour la quatrième année de suite, l’héroïne de Levante est passée “d’une très bonne meneuse de jeu en une attaquante exceptionnelle”, selon Jorge Vila. La mission de Redondo sera de convaincre son entraîneur en équipe d’Espagne de lui donner du temps de jeu en Australie, et de la laisser faire ce qu’elle a fait régulièrement avec une discipline militaire depuis sa conversion au poste d’attaquante.


Kadidiatou Diani

France N°11 83 sélections | 22 buts 28 ans Adversaires en phase de groupes : Jamaïque, Brésil, Panama Bien que les Bleues ait été chamboulées par les blessures de Delphine Cascarino et de Marie-Antoinette Katoto, elles peuvent compter sur le fait que Diani vit la période la plus prolifique de sa carrière. La native d’Ivry-sur-Seine fait preuve ces derniers temps d’une rapidité et d’une efficacité redoutables, et vient tout juste de remporter le titre de meilleure buteuse du Championnat de France, inscrivant notamment 11 buts en 10 parties pour le Paris Saint-Germain, toutes compétitions confondues, en 2023.


Alessia Russo

Angleterre N°23

22 sélections | 11 buts 24 ans Adversaires en phase de groupes : Haïti, Danemark, RP Chine La remplaçante d’exception a marqué en moyenne un but toutes les 67 minutes de jeu, dont une incroyable talonnade contre la Suède en demi-finale, lors de la campagne triomphale de l’Angleterre à l’EURO. Reste à voir si Wiegman optera pour Russo ou pour Daly comme attaquante de départ, mais si la nouvelle recrue d’Arsenal obtient sa chance, elle est capable de conquérir le Soulier d’or.


Faits et chiffres

  • Marta, qui avait 21 ans en RP Chine en 2007, est la plus jeune lauréate du Soulier d’or. La plus âgée est Megan Rapinoe, qui venait d’avoir 34 ans lorsqu’elle a remporté le prix en France en 2019.
  • Quatre numéros 10 ont remporté le Soulier d’or : Michelle Akers, Sissi, Marta et Homare Sawa. Les numéros 9 peuvent en revendiquer deux grâce à Sun Wen et Birgit Prinz. Une numéro 11, une 13 et une 15 en ont remporté un chacune, respectivement : Ann Kristin Aarønes, Célia Šašić et Rapinoe.
  • Akers détient le record du nombre de buts en une édition : 10 en RP Chine en 1991. Aucune autre joueuse n’est parvenue à marquer plus de sept buts dans une même édition de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.
  • Le Brésil, l’Allemagne et les États-Unis ont deux Souliers d’or chacun respectivement grâce à Sissi et Marta, Prinz et Šašić, Akers et Rapinoe.
  • Trois capitaines ont remporté le Soulier d’or : Sun Wen en 1999, Sawa en 2011 et Rapinoe en 2019. Chez les hommes, seulement deux des 28 détenteurs du Soulier d’or à la Coupe du Monde FIFA étaient capitaines : Leonidas en 1938 and Harry Kane en 2018.
  • Aucune joueuse n’a gagné le Soulier d’or, d’argent ou de bronze dans son propre pays. Avis aux Australiennes et aux Néo-Zélandaises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: