Cyclisme : Profil de la 12eme étape du Giro 2023

A la veille d’une grosse étape de montagne, le profil de la 12eme étape du Giro entre Bra et Rivoli (179 km) devrait permettre aux baroudeurs d’être à la fête dans le Piémont ce jeudi.

Après la victoire à la photo-finish du sprinteur allemand Pascal Ackermann (UAE Team Emirates) mercredi à Tortona, lors de la plus longue étape de cette 106eme édition du Giro, la victoire semble promise ce jeudi à un baroudeur membre d’une échappée. En effet, de par son profil et placée avant une grosse étape de montagne (ce vendredi entre Borgofranco d’Ivrea et Crans-Montana), cette 12eme étape du Tour d’Italie pourrait bien sourire à un coureur doté de ces qualités là. Sur les routes vallonées du Piémont, entre Bra et Rivoli (179 kilomètres), le peloton va dans un premier temps rapidement devoir grimper plusieurs petites montées, à savoir Cherasco (1,1 km à 6,2 %), La Morra (6 km à 5 %), Monforte d’Alba (2,1 km à 4,8 %) et Pedaggera (4,1 km à 4,3 %), lors des premiers kilomètres du jour. De quoi permettre à une échappée de fausser compagnie au reste des participants.

La montée du Colle Braida s’annonce périlleuse

Par la suite, lors de la traversée de la plaine du Pô, deux sprints intermédiaires seront au menu, à Ceresole d’Alba puis à Buttigliera Alta. Entretemps, les coureurs seront passés une première fois par Rivoli, où aura lieu l’arrivée ce jeudi, avant d’entamer une boucle pour conclure cette 12eme étape. C’est dans cette dernière partie que la plus grosse difficulté du jour sera présente. En effet, l’ascension du Colle Braida (10,8 km à 5,9 %), avec une partie à plus de 8 % en moyenne, devrait mettre à mal les candidats à la victoire et du même coup condamner les chances de voir un sprinteur s’imposer à nouveau. Avant un passage attendu en Suisse ce vendredi, les favoris ne devraient donc pas jouer les premiers rôles cette fois et ainsi permettre aux baroudeurs de se montrer. A ce petit jeu-là, Ben Healy, Brandon McNulty ou encore Jay Vine pourraient bien en profiter pour lever les bras à l’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: