FAF : Rien ne va plus entre Amara et les membres du BF !

Avec l’autorisation de notre confrère Mohamed Benhamla brillant journaliste au Quotidien Algérien l’Expression , auteur de cet excellent article sur la situation qui prevaut au sein de l’instance féderale Algérienne de football (FAF) dirigée par Charaf Eddine Amara qui a succédé a Kheiredine Zetchi .

Le courant ne passe plus entre le patron de la FAF et les membres de son Bureau fédéral. Une réunion est programmée, aujourd’hui, et ne risque pas de passer sous silence.

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf- Eddine Amara, a convoqué une réunion de son Bureau fédéral pour aujourd’hui à Alger. Celle-ci devait avoir lieu, jeudi dernier, à Constantine, mais avait été annulée, en raison d’un voyage privé du premier responsable, puis reprogrammé pour aujourd’hui. Il faut savoir que 3 infractions aux statuts de la FAF ont été commises, le cas échéant. Le patron de la FAF n’a pas jugé utile d’activer l’article 39, alinéa 6, durant sa période d’ «absence provisoire» et déléguer ses pouvoirs au vice-président «disponible et le plus longtemps en charge». Outre le fait d’avoir laissé plusieurs dossiers en stand-by, c’est l’article 35, alinéa 1, desdits statuts qui a été enfreint. Celui-ci stipule que «le Bureau fédéral se réunit au moins une fois par mois en session ordinaire sur convocation du président de la FAF». Au mois de septembre, faut-il le signaler, aucune réunion n’a eu lieu. Même la programmation de celle d’aujourd’hui est anti-statutaire, puisque le même article stipule que les membres doivent être convoqués «10 jours avant la date fixée». Or, ils ont été convoqués, jeudi dernier, pour la réunion d’aujourd’hui. Malgré son caractère anti-statutaire, les membres du BF seront, sauf revirement, bel et bien présents, aujourd’hui.
Ceci, dans l’optique de mettre les choses au clair avec le successeur de Kheïreddine Zetchi, concernant plusieurs dossiers, notamment celui en lien avec la liste des arbitres internationaux. Une liste envoyée jeudi (date butoir fixée par la FIFA dans sa circulaire n°1761 du 1er septembre 2021) à l’instance internationale, sans l’approbation préalable du Bureau fédéral, comme le mentionne l’article 56 des statuts de la FAF. Ils ont été sollicités par voie électronique par le président, mais la majorité, selon nos sources, n’a pas donné suite, affirmant que cette approbation devrait se faire lors de la réunion, programmée au préalable à Constantine.
Pris par le temps, Amara, qui préside également la commission fédérale d’arbitrage (CFA), a envoyé cette liste sans l’approbation du BF. Chose que les membres de celui-ci ont qualifié de «manque de respect» à leur égard. Et à en croire nos confrères de Botola, la réplique des membres du BF n’a pas tardé. La 1ère est venue, selon la même source, de Rachid Oukali, président de la commission des finances. Celui, qui occupe encore le poste de président de la Ligue de la wilaya d’Alger, aurait bloqué le salaire de 4 employés pour contrôle, «en refusant un salaire et 3 augmentations, qu’il juge en inadéquation avec la grille de la FAF». Ceci, en attendant ce qui se passera lors du rendez-vous d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.