Finale de la coupe de la CAF:”IMAZIGHENS” à l’assaut de Cotonou

La Jeunesse Sportive de Kabylie affrontera le Raja Casablanca, samedi 10 juillet au stade de l’Amitié de Cotonou (20h00), en finale de la Coupe de la Confédération africaine, les lions du Djurdjura décidés plus que jamais de revenir avec une 7e étoile africaine, 19 ans après son dernier sacre en 2002.

La formation kabyle a validé son billet pour sa première finale continentale depuis 2002, en dominant les Camerounais de Coton Sport (3-0), à Alger. Au match aller et(2-1 à) au retour à Yaoundé.De son côté, les marocains du Raja ont sorti les Égyptiens de Pyramids FC aux penalties (aller : 0-0, retour : 0-0, aux t.a.b : 5-4).Denis Lavagne l’entraineur en chef de la JSK s’est exprimé juste après la victoire contre Magra sur la rencontre et son adversaire en finale « Le Raja Casablanca est une belle équipe, composée d’excellentes individualités. A nous de faire prévaloir notre collectif par rapport aux qualités du Raja. Je pense que nous avons les qualités défensives et offensives pour les gêner. Nous devons arriver à 100% de nos capacités. Ce sera du 50/50 » avant de rajouter « Le match va se jouer sur le contrôle émotionnel, être capable de jouer à son meilleur niveau le jour J, à l’heure H pour un match d’une telle importance. Jusque-là, nous avons toujours répondu présent. Le Raja Casablanca ressemble aux équipes de la RS Berkane et du CS Sfax que nous avons déjà affrontées et contre lesquelles nous n’avons pas perdu, en réalisant de bonnes performances » et il prévient « Les deux équipes peuvent être départagées lors de la série des tirs au but, tout est possible. Tout dépendra de la manière avec laquelle nous allons aborder cette finale. A nous de répéter ce qu’on a déjà pu faire depuis le début de la compétition »

La JSK est le troisième club algérien à atteindre la finale de la Coupe de la Confédération,dans sa nouvelle configuration,zaprès l’ES Sétif, battue en 2009 par le Stade malien (aller : 2-0, retour 0-2 : aux t.a.b : 3-2), et le MO Béjaïa, qui avait échoué devant le TP Mazembe en 2016 (aller : 1-1, retour : 4-1).

Cette finale sera dirigée par l’arbitre sud-africain Victor Miguel de Freitas Gomes (38 ans). Il sera assisté de son compatriote Zakhele Thusi et de Souru Phatsoane (Lesotho). Le Zambien Janny Sikazwe sera chargé lui de la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage.

Les Kabyles porteront ce samedi les espoirs de tout un pays,pour une 7eme couronne continentale ,sous les chants de IMAZIGHEN IMAZIGHEN .

)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.