Ligue des nations féminine: Aulas souhaite “battre le record d’affluence” lors de France-Allemagne au Groupama Stadium

Invité de BFM Lyon ce mercredi 14 février, l’ex-président de l’OL a reconnu avoir “pesé” pour que le Groupama Stadium accueille la demi-finale de Ligue des nations. Une rencontre avec en ligne de mire un premier titre continental pour les Bleues.

Jean-Michel Aulas a troqué son costume de président de l’Olympique lyonnais pour celui de vice-président de la Fédération française de football. Mais il n’en reste pas moins un personnage influent à Lyon.

Le pionnier du football féminin en France le reconnaît lui-même, il a “beaucoup pesé” pour que le Groupama Stadium accueille le match France-Allemagne, en demi-finale de Ligue des nations, le vendredi 23 février.

“C’est une immense fierté”, savoure-t-il au micro de BFM Lyon, dont il était l’invité ce mercredi 14 février. Il tient par ailleurs à remercier Grégory Doucet, le maire de Lyon, qui “a souhaité vraiment s’impliquer” dans ce projet.

Un double objectif

Pour cette rencontre, l’ex-patron de l’OL se fixe deux objectifs. “Le premier, chronologiquement, c’est de faire que le stade soit un vrai stade qui salue la performance de ces équipes féminines”, pose Jean-Michel Aulas.

En clair, l’ancien président de l’OL souhaite “battre le record d’affluence pour les matchs de cette compétition, qui doit être autour de 27-28.000 spectateurs”. À ce stade, sur les presque 60.000 places que contient l’enceinte de Décines, “22.000” ont déjà été attribuées. “C’est très important que le stade soit le plus rempli possible”, insiste Jean-Michel Aulas.

Le deuxième objectif, “c’est évidemment de gagner le droit de jouer une finale continentale”, à l’heure où “l’équipe de France a l’ambition de gagner un premier titre continental le plus rapidement possible”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: