Mondial féminin: la France explose le Maroc (4-0) et file en quarts

L’équipe de France a corrigé le Maroc en huitième de finale ce mardi 8 août (4-0). Les Bleues affronteront l’Australie samedi 12 août en quarts de finale à Brisbane. 

L’expérience a parlé. Entre la France et le Maroc, il n’y a pas eu match. Les Bleues ont largement dominé leur sujet pour s’offrir une place en quarts de finale. Bien lancée dans sa Coupe du monde, l’équipe de France féminine défiait les Lionnes de l’Atlas, à Adélaïde, dans l’enceinte du Hindmarsch Stadium, la plus petite du tournoi avec moins de 14 000 places. 

Eugénie Le Sommer inscrit un doublé

La France de Wendie Renard et Kadidiatou Diani, 5e nation mondiale, ne pouvait pas se permettre le moindre faux pas contre les Marocaines, équipe la moins bien classée des huitièmes (72e). Et dès le début de la rencontre, les joueuses françaises bousculaient le Maroc, incapable de mettre en place son jeu. Les Lionnes de l’Atlas comptaient surfer sur une dynamique insensée, celle qui leur a permis de se relever après une gifle subie d’entrée contre l’Allemagne (6-0). Sauf que la fatigue et l’enjeu ont semblé les envahir pour leur tout premier Mondial.

Kadidiatou Diani, Kenza Dali et Eugénie Le Sommer ont inscrit les trois premiers buts français en moins de trente minutes. De quoi laisser les Marocaines dans l’expectative, face à un secteur offensif français efficace. Durant la première période, les Lionnes n’ont pas eu l’occasion de tirer au but. Lors de la seconde période, elles ont eu enfin l’occasion d’entrer dans la surface française, sans inquiéter les joueuses d’Hervé Renard, qui ont enfoncé le clou avec un doublé d’Eugénie Le Sommer (70e).  

Alors que l’Allemagne, le Canada ou encore les États-Unis ont chuté lors de ce Mondial, la France continue son parcours. Après un inquiétant 0-0 contre la Jamaïque avant de relever le défi face au Brésil (2-1), les Bleues ont terminé la phase de groupe avec un large succès contre le Panama (6-3). Le Sommer et ses coéquipières ont enchaîné sans difficulté face au Maroc pour rallier les quarts en toute tranquillité. « On sait ce qu’il nous reste à faire. On a les capacités pour passer en demi-finale, même si ce sera difficile », a commenté le coach des Bleues au coup de sifflet final.

La réaction de Reynald Pedros, sélectionneur du Maroc

« Je ne suis pas déçu car lorsqu’on joue un premier huitième de Coupe du monde, on sait que ça va être difficile. On savait que la France avait beaucoup plus d’expérience. Le seul moyen de les faire douter, c’était l’agressivité, on n’a pas su la mettre. On a pris ce premier but et on fait des erreurs un peu grossières. Cela ne pardonne pas. On a vu la différence entre une équipe 5e mondiale habituée des grandes compétitions et une équipe qui a créé l’exploit en arrivant en huitièmes. Je suis très content du parcours qu’on a fait et je souhaite bonne chance à l’équipe de France. J’espère qu’elle sera championne du monde. Pour le Maroc, c’est une aventure exceptionnelle. On est ensemble depuis le 12 juin. Il y a plein de choses qui font qu’on peut être fiers aujourd’hui. C’est inimaginable. C’est plus que fantastique. Il ne faut pas oublier qu’on commençait à peine à construire cette équipe il y a trois ans. Il faut se nourrir de ce qu’on a vécu dans cette Coupe du monde. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: