OL : Des premiers doutes après la nomination de Fabio Grosso

Après l’intronisation de Fabio Grosso lundi et la ferveur qui s’est emparée des supporters de l’Olympique Lyonnais, Pierre Ménès a calmé le jeu autour de l’entraîneur italien. L’éditorialiste refuse de s’enflammer pour Grosso parce qu’il n’accepte pas le traitement réservé à Laurent Blanc par les fans lyonnais, sans compter que l’actuel effectif des Gones ne pourra pas permettre à l’Italien de faire des miracles.

« J’ai l’impression que pour les supporters lyonnais, tout ce qui n’était pas Laurent Blanc était formidable. OK, Grosso a fait une très bonne dernière saison en Serie B avec Frosinone. Mais avant, ce n’était pas brillant non plus. Cette équipe de Lyon est dans un tel état de délabrement que je pense que ça va être compliqué pour lui », a analysé Pierre Ménès dans des propos qui illustrent la complexité de la tâche qui attend l’ancien défenseur lyonnais sur le banc des Gones. Des doutes qui ne sont pas forcément partagés par tous.

Cris valide l’arrivée de Grosso sur le banc

Anciens coéquipiers à l’Olympique Lyonnais, Cris et Fabio Grosso se sont aussi affrontés comme coachs au début de leur carrière. L’ancien défenseur brésilien valide le choix de l’entraîneur de 45 ans. Pour l’ex-coach de Versailles, il n’y a aucun doute que Grosso parviendra à redresser la barre.

« Je suis content qu’il arrive à l’OL. En tant que joueur, il était exemplaire. Il ne parlait pas beaucoup, mais il parlait juste. Il a ce côté professionnel, car c’est un Italien. Comme coach, j’ai eu la chance de le connaître, car je voulais faire le stage avec lui quand j’ai passé mes diplômes d’entraîneur. Je pense que son arrivée est une bonne chose », a confié Cris, qui estime que c’est une bonne chose de voir l’Italien s’appuyer sur un staff qu’il connaît bien. « Je pense que son arrivée est une bonne chose. De plus, il vient avec quatre adjoints. Il a un staff en place et il va donc pouvoir coacher comme il veut », a précisé le compatriote de Neymar sur Prime Video.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: