OM 0-PSG 0 : Une montagne qui accouche d’une souris

Pas de vainqueur entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain. Dans un Vélodrome qui accueillait son premier “Classico” depuis le retour du public dans les stades, le club de la capitale, réduit à dix en seconde période, n’est pas parvenu à inquiéter de solides Marseillais.

Le Classique entre l’OM et le PSG dans un Vélodrome bouillant , n’a pas tenu toutes ses promesses, hier soir, au Stade Vélodrome. Les filets ont pourtant tremblé mais la VAR, par deux fois, a fort justement signalé deux positions de hors-jeu. Après avoir subi la fougue marseillaise pendant un peu moins de 10 minutes en début de match, Paris a su mettre sa patte technique sur la rencontre en combinant, parfois, et s’offrant de la verticalité aussi, grâce à Neymar ou Di Maria. Messi, lui, dans un rôle d’ailier droit s’est montré peu dangereux malgré une tête, claquée au-dessus de son but par Pau Lopez. Mais la rencontre aurait pu basculer dans l’autre sens. Après une superbe passe de Payet, Ünder a été repris illicitement par Hakimi juste devant la surface de réparation. La VAR, encore elle, est intervenue pour déjuger l’arbitre de la rencontre. Car la faute, d’abord sifflée contre Ünder, allait finalement être sifflée contre Hakimi. Dernier défenseur, le latéral parisien était alors logiquement expulsé. Le PSG s’offrait 30 dernières minutes compliquées alors qu’il dominait plus ou moins les débats, sans briller. À 10 contre 11, l’OM poussait pour s’offrir sa première victoire au Vélodrome contre le club de la capitale depuis 10 ans. Mais les Marseillais, emmenés par un Dimitri Payet inspiré, ne réussissaient à trouver la solution. Trop peu patients, ils butaient sur une défense parisienne et s’exposaient aux contres. Mbappé tentait d’ailleurs sa chance mais Saliba veillait au grain et, sur un retour fulgurant, éteignait le feu alors que le Parisien s’offrait un face-à-face au destin très incertain pour l’OM. Marseille ne cadrait finalement qu’une seule frappe mais ce match nul contre le PSG restera tout de même une bonne opération. Au pied du podium, les hommes de Jorge Sampaoli sont à 10 points de leur rival malgré un match en moins. Les Parisiens restent leader d’une Ligue 1 qu’il domine sans trop forcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.