Qualifications Mondial 2022 : l’Équateur tient en échec le Brésil

En déplacement en Équateur, le Brésil a souffert pendant un match marqué les rebondissements et les décisions arbitrales mais revient avec le point du nul (1-1), restant en tête du classement des éliminatoires de la zone Amérique du Sud.

Déjà qualifié pour le Mondial 2022 au Qatar, le Brésil se déplaçait en Équateur pour conforter sa première place de la Zone Amérique du Sud. À Quito, les Auriverdes étaient acculés d’entrée et Enner Valencia ratait une énorme situation seul face aux buts (3e). Les hommes de Tite réagissaient tout de même quelques instants plus tard. À la retombée d’un corner mal repoussé par la défense équatorienne, Casemiro, en véritable renard des surfaces, ouvrait le score d’un tacle rageur (0-1, 6e). La rencontre allait alors se muscler. Le portier équatorien Alexander Dominguez réalisait une sortie mal maîtrisée et kamikaze devant Matheus Cunha lancé en profondeur et était logiquement exclu (16e).

La Seleção allait elle aussi rapidement être réduite à dix, Emerson rejoignant les vestiaires après avoir écopé d’un deuxième jaune (21e). Les quintuples champions du monde croyaient même bien perdre Allison quelques minutes plus tard. Le gardien de Liverpool était d’abord exclu après une sortie musclée devant Valencia avant que l’arbitre se ravise et lui accorde finalement un jaune (26e). Le remuant Cunha et le vif Vinicius Jr créaient des brèches dans la défense. Le Colchonero s’offrait une belle occasion (45e +6). Au terme d’une première période horriblement déliée et d’un temps additionnel de 10 minutes, les deux écuries filaient prendre un repos bien mérité.

La VAR star de la rencontre

Gonzalo Plata et Michael Estrada faisaient passer un sacré frisson dans la défense brésilienne avant l’intervention d’Alisson (54e). À force de pousser, les locaux obtenaient un penalty pour une faute de Raphinha sur Pervis Estupiñan. Une sentence finalement annulée après recours à la VAR. La rencontre s’emballait et, sur une offrande de Casemiro en profondeur, Gabriel Jesus butait sur le gardien sorti à sa rencontre (66e). Le Citizen mettait encore Hernan Gallindez à contribution (72e). El Tri égalisait dans la foulée.

Sur un corner déposé par Plata, Felix Torres s’élevait plus haut que la mêlée pour marquer de la tête au premier poteau et remettre les équipes à égalité (1-1, 75e). L’entrée d’Antony redynamisait un peu l’attaque de la Canarinha. Gabigol tentait par exemple de redonner l’avantage aux siens, mais était repris par ses adversaires (86e). Les Équatoriens pensaient obtenir un penalty pour une faute d’Alisson, exclu par l’arbitre avant, qu’avec l’aide de la VAR, ce dernier ne revienne sur ces deux décisions dans le temps additionnel (90e +5). Score final (1-1). Le Brésil reste invaincu dans sa campagne de qualification, l’Équateur, 3e, peut toujours croire au Qatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.