Afrique du Sud : Janine van Wyk tire sa révérence

La rumeur courait depuis quelque temps, elle est désormais officielle. À 36 ans, Janine Van Wyk a décidé de mettre un terme à sa carrière de footballeuse.

“Cette décision a été de loin l’une des plus difficiles de ma vie. J’ai toujours voulu prendre cette décision en mon âme et conscience. C’est le moment pour moi de dire au revoir au football en tant que joueuse tout en observant la nouvelle génération.” C’est par ces mots que la footballeuse aux 183 sélections avec la nation arc-en-ciel a annoncé sa retraite sportive via son compte instagram.

Formée au Springs Home Sweepers, avant de rejoindre les Moroka Swallows puis les Palace Super Falcons de Tembisa, écurie avec laquelle, elle remporte à trois reprises le championnat d’Afrique du Sud.

Véritable figure du football féminin en Afrique du sud, elle fonde ensuite son propre club le Janine Van Wyk FC où elle occupe le poste d’entraineuse-joueuse. 

En 2016, elle tente l’aventure américaine et atterrit au Texas chez les Houston Dash. Après 41 matchs sur le sol américain, Booth, comme elle est surnommée par ses fans, retourne au pays, et retrouve le JVW FC, pour une pige d’un an. Elle découvre ensuite l’Europe avec le club danois de Fortuna Hjørring puis s’installe en Écosse où elle défend les couleurs de Glasgow City, sur toutes les pelouses européennes disputant également la Ligue des Champions féminine de l’UEFA. 

Le dernier club de son odyssée sera le GS Ergotelis en Grèce.

Figure d’une génération dorée avec les Banyana Banyana

La native d’Alberton commence sa carrière internationale en 2005 face au Nigeria, où elle inscrit un magnifique coup franc. En 2012, elle participe aux Jeux Olympiques à Londres. Le 26 mars 2016, elle devient la joueuse la plus capée d’Afrique du Sud, tous sexes confondus. 

La vie de la capitaine des Banyana Banyana bascule le jour où l’Afrique du sud bat le Mali lors de la demi-finale de la CAN féminine en 2018 et se qualifie pour sa toute première Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. En France, les Sud-africaines sont malheureusement éliminées au premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: