Algérie : Alger, Oran, Annaba, où joueront les Fennecs en septembre ?

A une quarantaine de jours de la prochaine date FIFA de septembre (du 4 au 12 de ce mois), les Verts ne savent toujours pas où ils disputeront leur prochain match contre la Tanzanie, comptant pour la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN TotalEnergies – Côte d’Ivoire 2023. 

En effet, lors du dernier passage du sélectionneur national à Alger, afin d’honorer sa présence à une action caritative avec l’association nationale des enfants orphelins (Kafil El Yatim) et qui n’a rien à voir avec l’opérateur Mobilis dont il est lié sous contrat personnel, celui-ci s’est réuni avec le désormais ex-président de la FAF Djahid Zefizef pour passer en revue plusieurs dossiers relatifs à l’équipe nationale. 

Parmi les sujets abordés, il y a celui du stade qui accueillera le match Algérie – Tanzanie, puisque la deuxième rencontre de ce mois de septembre, elle aura lieu en déplacement, à Dakar, en amical face au Sénégal, champion d’Afrique. 

Il en ressort que la problématique du stade risque de se poser de nouveau à cause de l’état des terrains de certains stades en Algérie. Le problème récurrent de maintenance et d’entretien est à chaque fois remis sur la table à cause d’une bureaucratie ”mortelle”. La société qui a été chargée de la réalisation des belles pelouses des beaux stades du CHAN 2022 et de la CAN U17 2023 est toujours confrontée à de gros problèmes de paiement. 

Natural Grass Africa, une société de droit algérien issue de la société mère française Natural Grass, qui a enduré le martyr en Algérie avant de s’imposer comme étant le leader dans le domaine de la réalisation des terrains de football de haute facture, a du mal à joindre les deux bouts à cause de créances non honorées qui se chiffrent à des milliards de centimes. 

Évidemment, cette situation s’est répercutée sur l’état des terrains de football qui se retrouvent sans contrats d’entretien, et donc le plus souvent entre des mains moins expertes pour assurer la transition d’une période estivale toujours délicate à gérer (grosses chaleurs, apparitions des maladies fongiques, peu d’efficacité des traitements, …). 

Selon nos informations, trois stades seraient prêts à accueillir la bande à Belmadi : il s’agit de Miloud Hadefi d’Oran, Nelson Mandela de Baraki dans la banlieue ouest d’Alger et le 19 mai 1956 d’Annaba, ce dernier avait vu les Verts lors de leur dernier match face à la Tunisie en amical,en juin dernier. 

L’enceinte Annabie risque d’abriter de nouveau les coéquipiers de Ryad Mahrez, si les deux autres terrains ne seront pas prêts pour le mois de septembre. D’ailleurs, tout le monde se rappelle le coup de nerf de Belmadi, en septembre 2021, lorsqu’il avait constaté que le terrain du stade Mustapha Tchaker de Blida était cramée ! Le coach était rentré dans une colère noire à la veille du début des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 et le match contre Djibouti. 

Les embrouilles avec le président Amara Charaf-eddine avaient commencé avec ça, en raison de la nonchalance et la gestion à la petite semaine de celui qui quittera le siège de la FAF quelques mois après, au lendemain de l’élimination en Coupe du Monde du Qatar. 

En somme, croisons les doigts pour que nos gazons ne soient pas maudits en septembre et que l’équipe passe ce cap sans casse, en attendant de connaître le prochain président de la FAF dans les jours qui viennent. Le 4ème en deux ans ! Qui fait mieux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: