Côte d’Ivoire-Egypte : Salah envoie l’Égypte en quarts après les tirs au but

L’Égypte s’est défait au bout du suspense face à la Côte d’Ivoire et après la séance de tirs au but (0-0, 5 tab à 4), ce mercredi à Douala. Mohamed Salah, ultime buteur, et ses coéquipiers affronteront le Maroc en quarts de finale de la CAN.

C’est un symbole mais il en fallait au moins un dans ce choc qui n’en avait finalement que l’apparence. Au bout d’un 8e de finale décevant entre la Côte d’Ivoire et l’Égypte, où aucun but n’aura été marqué au cours des 120 minutes de jeu, Mohamed Salah a planté le drapeau de son pays sur la carte des quarts de finale en convertissant sans trembler le cinquième et dernier tir au but.

Si la Côte d’Ivoire a très vite dû faire sans l’un de ses maîtres à jouer, en l’occurrence Franck Kessié, sorti prématurément sur blessure, l’Égypte a elle aussi été contrainte de composer avec la blessure de son gardien, Mohamed El Shenawy, survenue à la toute fin du temps réglementaire. Entré à sa place, Gabaski a parfaitement tenu la baraque en repoussant le tir au but d’Éric Bailly.

Quart de finaliste il y a deux ans en Égypte, la sélection ivoirienne, qui avait pourtant signé une phase de groupes prometteuse, en faisant notamment chuter l’Algérie tenante du titre, essuie quant à elle une nouvelle déception après avoir dit au revoir, récemment, à ses chances de qualification pour le Mondial 2022 et qui doit encore une fois quitter prématurément la CAN.

C’est un symbole mais il en fallait au moins un dans ce choc qui n’en avait finalement que l’apparence. Au bout d’un 8e de finale décevant entre la Côte d’Ivoire et l’Égypte, où aucun but n’aura été marqué au cours des 120 minutes de jeu, Mohamed Salah a planté le drapeau de son pays sur la carte des quarts de finale en convertissant sans trembler le cinquième et dernier tir au but.

Gabaski, digne remplaçant d’El Shenawy dans le but égyptien

L’attaquant star des Pharaons, muselé pendant toute la rencontre et très peu en réussite, a mis un point d’honneur à qualifier son équipe, qui aura eu un léger ascendant dans le jeu et qui avait heurté la barre transversale en début de match (17’) par l’intermédiaire d’Omar Marmoush.

LIRE AUSSI. Calendrier CAN 2022. Le programme des matches des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations

Si la Côte d’Ivoire a très vite dû faire sans l’un de ses maîtres à jouer, en l’occurrence Franck Kessié, sorti prématurément sur blessure, l’Égypte a elle aussi été contrainte de composer avec la blessure de son gardien, Mohamed El Shenawy, survenue à la toute fin du temps réglementaire. Entré à sa place, Gabaski a parfaitement tenu la baraque en repoussant le tir au but d’Éric Bailly.

Quart de finaliste il y a deux ans en Égypte, la sélection ivoirienne, qui avait pourtant signé une phase de groupes prometteuse, en faisant notamment chuter l’Algérie tenante du titre, essuie quant à elle une nouvelle déception après avoir dit au revoir, récemment, à ses chances de qualification pour le Mondial 2022 et qui doit encore une fois quitter prématurément la CAN.

Les temps forts

17’. MARMOUSH SUR LA BARRE ! Quelle frappe d’Omar Marmoush ! Suite à une incroyable relance manquée par Simon Deli, plein axe, le joueur de Stuttgart déclenche une lourde frappe, enroulée pied droit, qui vient retomber sur la barre transversale du but gardé par Badra Ali Sangaré. Quelle occasion pour l’Égypte !

21’. La claquette de Sangaré devant Salah ! Encore une fois, c’est l’Égypte qui se montre la plus dangereuse. À l’image de cette construction rapide, qui parvient jusqu’à Mohamed Salah. L’attaquant de Liverpool enchaîne contrôle-frappe en deux temps trois mouvements. Badra Ali Sangaré doit s’employer et claque une magnifique parade.

39’. Le ciseau acrobatique de Sangaré ! La voilà la première opportunité pour la Côte d’Ivoire. Tout est parti côté gauche, après le redoublement de passes entre Ghislain Konan et Max-Alain Gradel. Le jeu a ensuite basculé à droite, aboutissant à un centre chandelle vers Ibrahim Sangaré au deuxième poteau. La volée (acrobatique) du joueur du PSV Eindhoven est réussie mais Mohamed El Shenawy ne s’est pas laissé surprendre par le rebond devant lui.

70’. El Shenawy écœure Haller ! Nicolas Pépé frappe un corner côté gauche, très loin au deuxième poteau. Ibrahim Sangaré saute plus haut que tout le monde et remise vers Sébastien Haller dans les six mètres. L’attaquant de l’Ajax est bien placé mais Mohamed El Shenawy claque le ballon en corner. Quel arrêt du portier égyptien !

85’. Oh le double sauvetage d’El Shenawy ! La Côte d’Ivoire était tout proche du K-O sur cette accélération de Wilfried Zaha. L’attaquant ivoirien a un temps d’avance, légèrement excentré à gauche dans la surface, frappe mais voit sa tentative repoussée par la jambe de Mohamed El Shenawy. Le portier égyptien se relève dans la foulée et enlève le ballon in extremis devant Sébastien Haller !

91’. Trézéguet se procure une belle situation ! On joue depuis à peine cinquante secondes en prolongation que Trézéguet se procure déjà une très belle situation dans la surface ivoirienne. L’attaquant égyptien est excentré côté gauche, frappe fort devant le but. Mohamed Salah est proche de reprendre le ballon mais ce dernier est repoussé en catastrophe par la défense.

104’. Oh la parade de Gabaski ! Ibrahim Sangaré, décalé en retrait plein axe, enroule parfaitement sa frappe vers la lucarne. Mais Gabaski, entré on le rappelle en fin de match suite à la blessure de Mohamed El Shenawy, est déjà dans sa rencontre et se détend de tout son long pour détourner en corner.

120’. Trézéguet dans la surface, Sangaré capte ! Mohamed Salah déborde, percute côté gauche et centre en retrait vers Trézéguet. Ce dernier reprend de volée mais Badra Ali Sangaré se saisit du ballon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.