Ligue des champions : Lens tient en échec Séville

Le RC Lens a décroché un joli nul (1-1) sur la pelouse du FC Séville lors de la 1re journée de Ligue des champions. Menés au score dès la 9e minute et une tête lobée de Lucas Ocampos, les Nordistes ont parfaitement réagi sur un coup-franc d’Angelo Fulgini (24e). Les Sang et Or auraient même pu espérer mieux lors d’une seconde période où ils ont eu l’occasion de prendre l’avantage.

Lens retrouve, un peu, le sourire. Pour leur grand retour dans la Ligue des champions, 21 ans après, les Sang et Or n’ont pas pu obtenir mieux qu’un match nul de leur déplacement sur la pelouse du Séville FC (1-1). Mais le visage affiché par le club de Ligue 1, si on oublie le premier quart d’heure catastrophique, a été plus qu’encourageant.

Il n’y a toujours pas de victoire cette saison pour le RC Lens, mais ce point pris face à une équipe habituée des joutes européennes, certes en difficulté aussi dans son championnat, devrait faire du bien aux têtes pour enfin lancer cette saison. Dans l’autre match du groupe B, Arsenal n’a fait qu’une bouchée du PSV Eindhoven (4-0) pour s’emparer seul de la tête.

Lens : une entame ratée, puis la libération

Pendant une bonne quinzaine de minutes, ce match de Ligue des champions a fait penser à une rencontre de Coupe de France déséquilibrée, entre un ogre sûr de sa supériorité et un Petit Poucet incapable de répondre à l’enjeu.

Et cela ne pouvait pas plus mal commencer en voyant Brice Samba manquer de vigilance sur une tête de Lucas Ocampos, malin sur une déviation qui a lobé le gardien de Lens à la réception d’un corner (1-0, 9e). En retard dans les duels, incapables de mettre le pied sur le ballon, les Nordistes étaient partis pour une très longue soirée. Mais Angelo Fulgini a réveillé tout le monde.

  • But de FULGINI en Vidéo

On pourra difficilement jeter la pierre à Lens, à qui on demande de trouver des repères sur une scène européenne immense, dans un début de saison où toutes les certitudes de ces derniers mois se sont envolées. Fulgini s’est donc permis de montrer la voie à ses partenaires en expédiant un coup franc en pleine lucarne, profitant lui aussi d’une hésitation de Marko Dmitrovic (1-1, 24e). Cette égalisation a donné un élan de confiance aux Sang et Or, qui ont commencé à opposer un rapport de force bien plus vaillant au Séville FC, encore trop friable mentalement pour enfoncer un adversaire qui a du cœur.

picture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: