PSG : Kaylor Navas , L’homme providentiel

Par Foudil Belamri

Keylor Navas, l’inestimable

L’histoire de Keylor Navas est une légende au Costa Rica, un exemple de réussite de persévérance. Né le 15 décembre 1986 à San Isidro d’El Général au sein d’une famille extrêmement pauvre. C’est là que Keylor Navas a fait ses premiers plongeons, sur un terrain à l’herbe généreusement arrosée par les pluies tropicales. À l’âge de 4 ans, il est séparé de ses parents qui immigrent aux États-Unis alors que lui reste au pays. Keylor Navas sera élevé par ses grands-parents et il se réfugie dans la religion. Il choisit de devenir gardien de but en voyant son idole Luster Morgane, gardien de la sélection nationale durant sa jeunesse. Après plusieurs essais infructueux à cause de sa petite taille. Il va rebondir au Deportivo Sapissa. Il fait ses débuts professionnels le 6 novembre 2005 à l’occasion d’un match de championnat. Il réalise un très bon début de saison mais sa petite taille l’empêche d’être recruté par des clubs européens. Il reste finalement au Déportivo pendant cinq ans où il remporte cinq championnats et une coupe de CONCACAF.

Début en Europe :

En 2010, il rejoint l’Albacete Balompié évoluant en deuxième division espagnole. Il devient titulaire indiscutable dès sa première année et prend part à trente-six matchs de son club. Malheureusement,  il ne pourra pas empêcher la relégation de son club en troisième division. La saison suivante, il sera prêté à Levante.

Début en Liga :

Lors de la saison 2011-2012, Navas découvre la Liga en étant prêté avec une option d’achat à Levante pour une année. Il sera la doublure de Gustavo Munua mais prend part aux matchs de la coupe d’Espagne. Les dirigeants de son club lèvent l’option d’achat et il signe un contrat de trois années en juillet 2012. Il s’impose comme titulaire à partir de la saison 2013-2014, remportant cette saison-là le prix de meilleur gardien du championnat devant Thibaut Courtois.

L’homme fort de la sélection costaricienne :

Keylor Navas va se révéler au grand public lors du mondial brésilien en 2014 ou il ne concède qu’un but durant les trois matchs de la phase de groupes, permettant au Costa Rica de terminer premier d’un groupe contenant également l’Angleterre et l’Italie. Il est nommé homme du match en huitième de finale face à la Grèce ayant notamment réalisé plusieurs arrêts décisifs et stoppé un tir de Gekas lors de la séance de tirs au but, permettant la qualification en quarts de finale. Le Costa Rica se fera éliminer lors des quarts de finale par les Pays-Bas.

Transfert au Real Madrid :

Le 3 août 2014, Keylor Navas signe un contrat de six ans en faveur du Real Madrid pour une somme record de dix millions d’euros. Il devient alors le deuxième gardien du club Merengue derrière Iker Casillas. Après le transfert le départ du gardien espagnol lors de l’intersaison 2015, Keylor Navas dévient le premier gardien du Real Madrid lors de la saison 2015-2016.

Un coup de pouce du destin :

Keylor Navas a failli rejoindre Manchester United dans le cadre d’un échange avec David de Grea le 31 août 2015. Le transfert n’a pas pu aboutir à cause des documents nécessaires n’ayant pu être envoyés à la FIFA à temps.  Il reste au Real Madrid jusqu’en 2019 et il remporte trois fois de suite la Ligue des Champions. L’arrivée de Thibaut Courtois au sein du club Merengue va réduire le temps de jeu du costaricien. Keylor Navas va décider de quitter la capitale espagnole pour rejoindre la capitale française.

Une offrande du Real Madrid :

Le 2 septembre 2019, suite au prêt d’Alphonse Aréola au Real Madrid, Navas fait le chemin inverse et signe en faveur du club parisien pour devenir le gardien numéro un. Le Costaricien réalise un début de saison tonitruant avec le Paris Saint-Germain. Il a disputé sa quatrième finale de ligue des champions de sa carrière avec le PSG mais la perd face au Bayern Munich. Le portier costaricien envisage de finir sa carrière au PSG. Décrié à cause de sa petite taille, Keylor Navas a déjoué les critiques et il a inscrit son nom dans l’histoire du football costaricienne et mondiale par son sérieux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.